Le tribunal désigne toujours un ou plusieurs administrateurs judiciaires.

C’est en principe le conciliateur qui est nommé administrateur ou mandataire judiciaire sauf s’il n’est pas inscrit sur la liste nationale de ces deux professions.

Toutefois le tribunal garde la faculté de désigner par décision spécialement motivée une personne non inscrite sur ces listes (L628-3).